« COMME DANS UN RÊVE »

Arbitre Féminine de la Ligue Méditerranée, Marjorie Bourrequat a vécu une fin de saison extraordinaire en ayant le privilège de diriger le Match des Légendes « France 98 – Sélection FIFA 98 » en juin dernier à Nanterre ! Retour sur cette rencontre de Gala.

Comment vous êtes-vous retrouvée à l’U-Arena pour ce match ?

J’ai été désignée par l’intermédiaire du District de Provence. Par le biais de relations, on a pensé à moi et j’ai reçu un coup de fil. J’ai cru que c’était un canular !

Passée la surprise, quelle a été votre réaction ?

J’ai ressenti une immense fierté et un peu d’appréhension aussi. Le matin du match, je passais ma soutenance pour mon diplôme de 3ème année d’école d’infirmière et à midi j’ai pris le TGV pour Paris ! Dans le train, j’ai eu le temps de gamberger…

Vous vous retrouvez ensuite au stade et là, vous découvrez toutes ces Légendes du Foot…

Avec Oussema Labidi du District Grand Vaucluse, également désignée, on a ouvert grand les yeux ! D’entrée, on m’a dit : « Tu fais le centre » alors que je pensais être assistante. J’ai eu du mal à réaliser et c’était comme dans un rêve. J’avais suivi les Bleus comme supportrice lors du Mondial 98 et là, je les voyais face à moi dans le couloir des vestiaires. Vingt ans plus tard mais avec toujours la même aura. Ils m’ont saluée. Frank Leboeuf et Lilian Thuram m’ont encouragée et j’ai pu prendre des photos alors qu’ils étaient très sollicités de toutes parts.

Quels souvenirs conservez-vous de la rencontre ?

Un beau match avec un rythme assez lent. Du coup, c’était facile à arbitrer d’autant qu’il y avait beaucoup de respect entre les joueurs. Je n’ai pas dirigé toute la rencontre car un turn-over était prévu entre tous les arbitres et la rencontre n’a duré que 80 minutes. Le stade était plein et le toit fermé. A un moment donné, j’ai eu l’impression de manquer d’air mais ça s’est bien passé.

Des joueurs vous ont-ils parlé durant le match ?

Oui, notamment l’Italien Christian Vieri qui s’est exprimé en anglais. Un joueur très sympathique. Quelques Bleus aussi. A un moment donné sur un coup franc, je me suis adressée à Zinedine Zidane. J’ai dit : « Monsieur Zizou, s’il vous plait, reculez ». Il m’a souri et a obtempéré. Je ne sais pas pourquoi, j’ai dit « Monsieur Zizou ». C’est sorti naturellement !

Avec le recul, que vous reste t’il de cette soirée particulière ?

Des images plein la tête et des photos aussi. Quand je pense au nombre d’arbitres féminines en France d’un niveau supérieur au mien… J’ai eu cet immense honneur de représenter la Ligue Méditerranée, le District de Provence et mon club de Martigues. Tout est passé très vite et en un instant assez bref, j’ai vu plus de stars du football que dans toute une vie. J’aurais aimé échanger avec eux après la rencontre mais ils étaient pris par ailleurs et ont dîné entre eux. En tout cas, ce fut une belle expérience !

Vous avez ainsi superbement bouclé votre saison…

Oui d’autant que j’ai réalisé une bonne saison au cours de laquelle je pense avoir fait des progrès dans la technicité au centre et à la touche, et dans les prises de décisions. Finalement, ce match a été un beau cadeau pour boucler 2017-2018 !

Marjorie officie au centre en Challenge National U19 Féminin et DH Féminine, U19 et U17 DH et DHR Garçons, mais aussi à la touche en D1 Féminine et en U19 Nationaux Garçons.

ALBUM PHOTOS

Par Hervé Galand

Articles les plus lus dans cette catégorie